Décès d’Henri Emmanuelli : une grande voix de la gauche s’est tue aujourd’hui

C’est avec une grande tristesse que j’ai appris ce matin le décès d’Henri Emmanuelli.

Je l’avais rencontré pour la première fois en 1994 alors qu’il était Premier secrétaire du Parti socialiste et que j’étais numéro 2 du Mouvement des Jeunes Socialiste auprès de Benoît Hamon.

Sa très grande rectitude et sa totale fidélité aux valeurs de la gauche étaient autant de points de repères pour nombre de militants, bien au-delà de l’aile gauche dont il était une figure majeure. Dans les périodes troublées que nous avons traversées, il était un roc au milieu des tempêtes. Après le vote contre le Traité Constitutionnel Européen en 2005, il avait passé le témoin au sein de l’aile gauche du PS à Benoît Hamon avec qui il entretenait une très grande proximité.

Ancien président de l’Assemblée nationale, il était une figure parlementaire respectée et écoutée. Je siégeais à ses côtés à l’Assemblée au sein de la Commission des finances. Ancien secrétaire d’Etat au Budget, président du conseil de surveillance de la Caisses des Dépôts et Consignation depuis 2012, il était apprécié et respecté pour sa grande maîtrise des finances publiques et son extrême franchise dans ses expressions. Plus qu’un simple collègue, il a été pour moi un exemple et un mentor. Sous un abord « rugueux et bourru », il était d’une grande humanité et gentillesse.

J’avais également pu constater dans les Landes à quel point il avait su donner toutes ses lettres de noblesse à l’exercice du pouvoir local. Avec plusieurs collègues du Conseil général de la Loire, nous avions effectué un voyage d’étude dans le département qu’il présidait, en 2011, et avions pu apprécier toute la portée des politiques qu’il avait mises en place pour le bien-être des Landais : collégiens dotés d’ordinateurs portables, gestion publique de l’eau, accompagnement volontariste des personnes âgées…

Une grande voix de la gauche s’est tue aujourd’hui. Elle continuera longtemps à résonner en nous.

Régis Juanico
Député de la Loire
Premier secrétaire fédéral du PS Loire



Laisser un commentaire