Décès du sénateur Jean-Claude FRÉCON : le PS Loire en deuil

Notre camarade et ami sénateur Jean-Claude Frécon vient de nous quitter brutalement, sur la route du retour du marché aux vins de Chavanay, où il se rendait chaque année.

Au nom de tous les socialistes de la Loire, je veux exprimer l’émotion et l’immense tristesse que représente le choc de sa disparition brutale. Jean-Claude Frécon était un modèle pour nous tous.

Nous adressons toutes nos condoléances à sa femme Ginette, à ses trois enfants Éric, Isabelle et Christelle ainsi qu’à l’ensemble de sa famille. Nous avons une pensée particulière pour ses collaborateurs parlementaires durement éprouvés par cette épreuve : Johann Cesa, Sandrine Ségura, Catherine Plagiau et Catherine Benoit.

Comme à son habitude, il se dépensait sans compter dans son mandat de sénateur. Son engagement sans limite pour honorer ses missions aura eu raison de sa santé fragilisée par sa générosité dans l’action ces dernières années.

Ce matin encore, il était présent parmi les siens à la convention fédérale du Parti Socialiste qui se tenait à Saint-Chamond, annonçant avec sa passion coutumière aux militants le programme des trente réunions qu’il comptait tenir dans le cadre des élections Sénatoriales pour passer « le témoin ».

Jean-Claude Frécon était un militant socialiste fidèle, infatigable qui n’a jamais manqué à sa famille politique depuis le congrès de refondation d’Epinay en 1971.

Jean-Claude Frecon était un élu local et national exemplaire, qui aura toujours mis au premier plan l’intérêt général. Maire de Pouilly-les-Feurs de 1983 à 2006, Conseiller général du canton de Feurs de 1979 à 2002, il défendait sans relâche les territoires ruraux qu’il représentait admirablement et, en particulier, leurs services publics. Il présidait ainsi l’Observatoire national de la présence postale ou encore le Syndicat intercommunal des eaux des Monts du Lyonnais et de la Basse vallée du Gier.

Européen convaincu, il avait exercé des responsabilités importantes au Conseil de l’Europe, en tant que Président du congrès des pouvoirs locaux et régionaux entre 2014 et 2016.

Élu Sénateur de la Loire en 2001 et réélu brillamment en 2011 à la tête de la liste de la gauche, il était devenu un spécialiste reconnu, au sein de la Commission des Finances du Sénat, des finances locales, sur lesquelles il était intarissable. Orateur talentueux et passionné, il avait convaincu à force de convictions les grands électeurs du département bien au-delà de son propre camp politique.

Nous perdons ce jour un ami, un frère, un père. Notre chagrin est immense.

Adieu Jean-Claude.

Régis Juanico

Député de la Loire

1er Secrétaire fédéral du PS Loire



Laisser un commentaire