Mobilisation générale pour relancer la construction de logements

Le Parti socialiste de la Loire accueille avec satisfaction les annonces du gouvernement en faveur du logement. Face au secteur du bâtiment déprimé et un déficit élevé en logements depuis des années, il était urgent de mobiliser tous les acteurs pour relancer durablement la construction.

Le gouvernement a décidé de s’attaquer avec force aux obstacles qui entravent l’accélération du rythme de construction : le manque d’investissement, l’augmentation des coûts de construction et la difficulté d’accéder au foncier.

En améliorant les conditions d’investissement, le gouvernement stimule la demande en logements. L’accès au prêt à taux zéro est élargi pour permettre à davantage de Français de devenir propriétaires pour la première fois. En parallèle, afin de proposer une offre variée de logements correspondant aux capacités contributives des ménages, une nouvelle offre de logement intermédiaire est créée en zone tendue et le soutien de l’État à la construction de logements sociaux est réaffirmé.

La mise en œuvre des mesures de simplification pour réduire les coûts de construction, sans dégrader la qualité, conjuguée au renforcement de la mobilisation du foncier public, doit contribuer à faciliter la réalisation de nombreux projets aujourd’hui bloqués.

La réussite de ce plan d’action dépend de l’ensemble des acteurs de la chaîne du logement. Les élus locaux jouent à ce titre un rôle déterminant puisqu’ils ont la capacité de faciliter ou d’empêcher la réalisation de projets de construction sur leur territoire.

Nous tenons également à faire part de notre inquiétude face à l’ampleur sans précédent des suspensions de projets de construction dans les nouvelles municipalités de droite. Alors que près de 3,5 millions de personnes restent non ou très mal logées dans notre pays, l’attitude de la droite est inacceptable et contraire au sens de l’intérêt général.

Dans ce contexte, le Parti socialiste réitère sa proposition de lier le montant de la dotation globale de fonctionnement des communes aux efforts effectués pour construire du logement social, et plus généralement d’encourager les élus bâtisseurs.

Agir en faveur du logement, c’est permettre à tous de se loger dignement et c’est aussi agir en faveur d’un secteur économique créateur d’emplois et de croissance. C’est pourquoi, il est d’une nécessité absolue que chacun assume ses responsabilités, y compris l’État dans les zones et quartiers les plus difficiles, pour contribuer à relancer la construction et résoudre la crise du logement.

Arlette Bernard
Secrétaire fédérale au Logement



Laisser un commentaire