Droits des femmes en Europe : les socialistes s’engagent

Le Parti socialiste publie aujourd’hui ses engagements pour les droits des femmes en Europe. Le continent européen doit être un espace d’émancipation et de progrès pour les femmes et les hommes qui y vivent. Face aux attaques des conservateurs, qui freinent toute avancée possible via des alliances avec les partis populistes et d’extrême-droite, les socialistes choisissent une Europe des droits, de la liberté, de l’égalité et de la solidarité.

Les femmes sont les premières victimes des politiques d’austérité, de casse des services publics et de régression des droits sociaux imposées par la Commission et la droite majoritaire en Europe. Nous ne redresserons pas notre continent, ni politiquement, ni économiquement, tant que les 250 millions de citoyennes européennes seront victimes de discriminations salariales, de la précarité, de violences, de stéréotypes ou de trafics. Tant que les femmes de l’Union européenne ne seront pas les égales des hommes et égales entre elles, la construction européenne ne sera pas achevée.

Nous demanderons la nomination d’un-e Commissaire européen-ne chargé-e de l’égalité femmes-hommes et responsable de la mise en œuvre d’une feuille de route transversale. Nous lutterons efficacement contre les inégalités salariales et la précarité, en proposant une législation plus contraignante en matière d’égalité salariale. Nous demanderons l’inclusion d’un chapitre sur la santé sexuelle et reproductive dans la stratégie européenne pour la santé publique, incluant des actions d’amélioration de l’accès des femmes aux services de santé et une meilleure information des femmes sur leurs droits en matière de sexualité, de contraception et d’avortement. Enfin, nous lutterons avec la plus grande fermeté contre les violences faites aux femmes en renforçant le financement du programme européen de lutte contre les violences et en mettant en œuvre une stratégie coordonnée pour l’abolition de la prostitution au sein de l’Union européenne.

Nos propositions :

> Proposition n°10 : Garantir le droit à l’avortement partout en Europe

> Proposition n°20 : Appliquer le principe de l’égalité entre hommes et femmes sur les plans économique, social, salarial et politique

>Proposition n°27 : Défendre la « clause de l’Européenne la plus favorisée » pour tirer vers le haut la législation des 28, en prenant le meilleur de chaque pays européen

Françoise COLOMBIER

Secrétaire Fédérale aux Droits et à la Culture



Laisser un commentaire