Accueil des mineurs et jeunes adultes étrangers isolés : faire évoluer la législation

En tant que Secrétaire Fédérale aux Droits et à l’Égalité, j’engage le Parti Socialiste de la Loire au côté de nombreuses associations, syndicats et partis politiques de la Loire, à reprendre en compte les propos de la Lettre Ouverte à Monsieur le 1er Ministre Manuel Valls au sujet de jeunes adultes étrangers accueillis sur le territoire français en tant que « Mineurs isolés ».

Ces jeunes mineurs sont pris en charge par les Conseils généraux jusqu’à la date de leur majorité. Scolarisés, accompagnés, ils poursuivent souvent des études, ont appris notre langue française et se sont intégrés. Le jour de leur anniversaire, la Préfecture lance des OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français). Ces jeunes sont très souvent sans famille dans leur pays d’origine, ont des histoires douloureuses.

La fédération de la Loire souhaite une réflexion afin de faire évoluer la loi au sujet des « mineurs isolés » en leur donnant, le jour de leur majorité, lorsqu’ils poursuivent des études, la possibilité de passer au statut de « mineur isolé » à celui d’ »étudiant » sans qu’ils soient obligés de retourner dans leur pays, ce que demande nos lois actuelles.

Françoise Colombier
Secrétaire Fédérale aux Droits et à l’Égalité

[Photo : Manifestation lycéenne du 17 avril 2014 à Saint-Etienne - Crédit Activ'Radio]



Laisser un commentaire