Décès de Pierre Mauroy : une immense figure du socialisme nous a quittés

C’est avec une immense tristesse que nous avons appris ce matin la mort de Pierre Mauroy, ancien Premier Ministre et ancien Premier Secrétaire du Parti socialiste.

Militant et homme d’Etat, Pierre Mauroy incarnait l’âme populaire et la fierté ouvrière de la gauche. Il était un homme du peuple et aura consacré sa vie à le servir, à la tête des Jeunesses Socialistes dans les années 50, en tant que Maire de Lille de 1973 à 2001 comme à la tête du Gouvernement de la France de 1981 à 1984. Pierre Mauroy était le Président de la Fondation Jean-Jaurès, institut de réflexion sur le courant de pensée du socialisme européen et mondial, qu’il avait lui-même fondé en 1992.

Les Socialistes, et au-delà l’ensemble des Français, lui seront à jamais reconnaissants de son combat inlassable pour la justice sociale et des grandes réformes qu’il a portées au service de notre pays, et qui furent adoptées sous les Gouvernements d’union de la gauche qu’il a dirigés : l’abolition de la peine de mort, la décentralisation, la cinquième semaine de congés payés, la retraite à 60 ans, le choix de l’Europe en 1983.

Pierre Mauroy restera comme une immense figure du socialisme français et international, notamment à la tête de l’Internationale socialiste de 1992 à 1999, mais également comme un homme d’Etat et un symbole de la méritocratie républicaine, un fils de la République qui, à force d’efforts et de travail, y aura exercé les plus hautes responsabilités.

Pierre Mauroy s’est rendu à plusieurs reprises dans notre département. Fervent partisan et artisan de l’union de la gauche, il était venu soutenir Joseph Sanguedolce pour les élections municipales à Saint-Etienne, où il a également inauguré l’extension de la ligne de tramway (une plaque le rappelle à Solaure). Soutien à la campagne de mon prédécesseur socialiste sur la 1ère circonscription de la Loire, Pierre Mauroy avait apporté toute sa force de conviction pour appuyer l’élection de Gérard Lindeperg (meetings à la Terrasse, au Flore…). En 1999, il avait aussi remis la Légion d’Honneur à Jean Hugon, Maire de Roche-la-Molière. Et bien entendu, il avait appelé auprès de lui pour composer son gouvernement le seul Ministre socialiste ligérien de l’histoire : Jean Auroux.

Nous perdons aujourd’hui un homme simple et généreux dont les valeurs et les convictions devront toujours continuer de les éclairer.

Régis JUANICO
Premier secrétaire fédéral
Député de la Loire



Un commentaire sur “Décès de Pierre Mauroy : une immense figure du socialisme nous a quittés”

profil

le deces de cette figure laisse de la place à la jeunesse pour avoir autant de convictions

Laisser un commentaire