De l’action et des propositions pour nos retraites!

Une nouvelle journée d’action nationale pour la défense du système des retraites aura lieu le mardi 7 septembre 2010 aux côtés des organisations syndicales. Le Parti Socialiste de la Loire donne rendez-vous à tous les salariés ce mardi 7 septembre à 10h à la gare de Chateaucreux pour la ville de Saint Etienne et à la même heure à Roanne devant la bourse du travail.
 
Pour préparer cette journée d’action, et contribuer à la mobilisation,  le PS de la Loire a  lancé une grande opération “Tous sur le pont” le week-end des 4 et 5 septembre, pour faire connaître et diffuser largement notre projet de réforme. Toutes les sections ligériennes étaient présentes dans les rue, au marché, devant les entreprises pour appeler à manifester ce mardi. 
Les mesures du gouvernement sont injustes et ne règlent rien au problème de financement :
- déplacer l’âge légal de départ à la retraite de 60 à 62 ans
- aucune proposition sérieuse sur la pénibilité
- ni sur les carrières longues
- femmes pénalisées avec le recul de la retraite à taux plein de 65 à 67 ans
 
Avec la réforme voulue par le gouvernement, les efforts ne sont pas équitablement répartis :
- 92 % des efforts portent sur les salariés
- il faudra 30 milliards € en 2011, le gouvernement ne financera que 5 milliards €
 
Ce qui nous attend: une baisse des pensions comme après les mesures Balladur (1993) et Fillon (2003).
 
Le Parti socialiste a fait des propositions justes et équilibrées :
- une mise à contribution des revenus du capital (qui ne financent pas les retraites actuellement)
- le fond de réserve des retraites sera alimenté par une taxation des banques, afin de parer aux imprévus
- une hausse modérée et progressive des cotisations sociales et patronales
- la prise en compte de l’allongement de l’espérance de vie avec une règle simple, pour chaque année d’espérance de vie supplémentaire, 6 mois de cotisation en plus et 6 mois de retraite en plus
- une mise en place de bonus pour inciter ceux qui le souhaitent à partir plus tard
- un plan pour l’emploi des seniors
- le maintien de l’âge légal de départ à 60 ans, une question de justice pour ceux qui ont eu une carrière longue et pénible, et une question de liberté 
Notre plan permet de combler le déficit et assure l’avenir de nos retraites.


Laisser un commentaire